Tyr

Maître du ciel et de la justice, Tyr était un dieu souverain en Asgard avant qu’Odin ne le détrône. Le plus courageux des Ases préside le Thing, assemblée de justice chez les Vikings. Il est le garant des serments et du droit.
Sa hardiesse est manifeste ; lui seul a le courage de donner à manger au loup géant Fenrir. Pour garantir la promesse des Dieux de ne pas l’emprisonner, il met en gage sa main droite et la perd dans la gueule du loup. En vieux norrois, le « poignet » se dit úlfliðr, qui signifie littéralement « la jointure du loup ». Le sens de ce sacrifice est encore plus fort si l’on considère que Tyr a payé de sa personne le mensonge des autres Ases pour maintenir l’ordre et la justice et conjurer pour un temps les forces du chaos.
La rune Tiwaz, associé au nom de Tyr, est gravée sur les glaives des Vikings pour leur garantir la victoire. Incarnant l’héroïsme sur le champ de bataille, Tyr combattra Garm, le chien gardien de Hel, à l’heure du Ragnarök et ils se donneront mutuellement la mort.