Loki

Il existe parmi les dieux Ases un traitre, « honte de tous les dieux et de tous les hommes ». Fils d’un géant, Loki est splendide d’apparence, mauvais de caractère, très changeant dans son comportement. Plus que les autres êtres, il possède la rouerie et la méchanceté. Il met les dieux constamment dans les plus grandes difficultés mais les tire souvent d’affaire à l’aide de subterfuges.
Balder le bon, fils d’Odin, fait un jour un rêve plein de menaces pour sa vie. Frigg reçoit alors les serments du feu, des pierres, de tous les êtres vivants de ne pas blesser Balder. Ceci étant fait, les dieux s’amusent à lui jeter des traits ou lancer des pierres, cela ne lui faisant aucun mal. Loki, rongé par la jalousie, prend l’apparence d’une femme et recueille la confidence de Frigg :
« Il y a une jeune pousse de gui qui m’a semblé trop jeune pour que je recueille son serment. »
Trompant le dieu aveugle Hoder, il l’incite à lancer le rameau de gui sur Balder. Le jeune dieu est alors transpercé par le trait et tombe mort. Lorsque, pour le libérer, Hel, la déesse des morts, demande que tous pleurent le défunt, Loki déguisé en la Géante Thokk refuse, condamnant ainsi Balder à rester en Helheim.
Courroucés, les dieux décident alors de le punir. Ils l’attachent à l’aide des entrailles de son fils puis suspendent au-dessus de lui un serpent dont le venin lui coule sur le visage. Loki endurera ce douloureux châtiment, provoquant des tremblements de terre à chaque soubresaut de douleur jusqu’à l’heure du Ragnarök.